Loi santé : les mesures qui concernent l’entreprise

Dématérialisation des arrêts de travail (art. 55) Sauf exception, les arrêts de travail seront prescrits de manière dématérialisée par l’intermédiaire d’un service mis à la disposition des professionnels de santé par les organismes d’assurance maladie. Les dates de l’entrée en vigueur de cette dématérialisation seront fixées, selon les prescripteurs, par les conventions nationales conclues entre les médecins et les organismes de Sécurité sociale et, au plus tard, le 31 décembre 2021. Ces conventions définiront également les situations dans lesquelles la dématérialisation des arrêts de travail ne pourra pas s’appliquer. Notez-le Si les conventions n’ont pas fixé de calendrier au 26 … Pour en savoir plus…

Un robot médecin apprend à un patient en phase terminale qu’il va mourir

Technologie : L’événement suscite bien évidemment une polémique sur l’opportunité de dépersonnaliser les soins de santé et d’utiliser des bots et de la technologie de téléprésence. La semaine dernière, un homme en phase terminale s’est entendu dire de la part d’un robot qu’il mourrait dans quelques jours. Le robot de télémédecine embarquait la voix et l’image d’un médecin qui consultait à distance. Selon AP, Ernest Quintana, 78 ans, avait été transporté d’urgence à l’hôpital suite à une maladie pulmonaire chronique. La maladie de Ernest Quintana avait déjà été diagnostiquée comme ayant des conséquences mortelles, mais la famille a été surprise … Pour en savoir plus…

Se soigner quand nécessaire

Cela n’arrive pas qu’aux autres : plus d’1 assuré sur 4 qui se présente dans les accueils de l’Assurance Maladie déclare avoir déjà dû remettre des soins à plus tard, notamment à cause d’une couverture insuffisante, pour des raisons financières ou par méconnaissance du système de soins (1). Familles monoparentales ou personnes vivant seules, assurés sans activité professionnelle ou avec de petits revenus, sans mutuelle ou sans médecin traitant… Il existe 1 001 raisons de retarder ses soins. Le risque encouru ? La dégradation de son état de santé général ou une qualité de vie diminuée. À partir de la … Pour en savoir plus…

UFC-Que Choisir dénonce la dérive des frais des complémentaires santé

Marie-Cécile Renault – Le Figaro – mardi 12 juin 2018 L’association UFC que Choisir dénonce une hausse de 47% en onze ans du tarif des complémentaires santé et le manque de lisibilité des contrats qui empêche les assurés de faire jouer le jeu de la concurrence. Alors même qu’Emmanuel Macron, en déplacement mercredi à Montpellier au 42e congrès de la Mutualité, doit annoncer le remboursement à 100% sur les lunettes, le dentaire et les audioprothèses promis durant la campagne, où les complémentaires santé vont être mises à contribution, l’association UFC-Que choisir dénonce «les nombreuses défaillances du secteur» et un «marché … Pour en savoir plus…