Teleperformance poursuivi devant l’OCDE pour conditions de travail « dangereuses » dans sa gestion du coronavirus

Le groupe Teleperformance est sous le feu des critiques au sujet de sa gestion de la crise du coronavirus. En effet, Teleperformance est poursuivi devant l’OCDE pour avoir imposé selon des syndicats des conditions de travail “dangereuses”, en pleine épidémie de coronavirus et ce dans plusieurs pays où le groupe est présent. En mars, l’entreprise a fait l’objet d’une mise en demeure de l’inspection du Travail sur son site de Blagnac. Au Portugal, la police est intervenue est a fait fermé un site de Lisbonne. Aux Philippines, des employés dorment à même le sol des bureaux. Lisbob, l’assistant des expatriés … Pour en savoir plus…

Mise en place de l’activité partielle en période de pandémie Covid-19 : qu’en est-il du processus de consultation du CSE ?

le 24/04/2020 à 07:01 par la rédaction des Éditions Tissot dans Comité social et économique (CSE). Processus de prévention des licenciements pour motif économique, l’activité partielle n’a plus que jamais sa place en cette période d’urgence sanitaire. Mais qu’en est-il de la procédure de consultation du CSE dans la mise en place de ce dispositif ? Mise en place de l’activité partielle en période de pandémie Covid-19 : dans quels cas le CSE est consulté ? Le dispositif d’activité partielle est activable en cas de diminution de la rémunération des salariés imputable, soit à la fermeture temporaire de tout ou partie de l’établissement soit, en … Pour en savoir plus…

Personnes vulnérables et salariés en arrêt pour garde d’enfant : un nouveau dispositif simple et protecteur

Le Gouvernement s’engage pour assurer une indemnisation adaptée des arrêts de travail rendus nécessaires par la crise sanitaire, que ce soit pour les arrêts de travail pour garde d’enfants ou pour les arrêts de travail délivrés aux personnes vulnérables présentant un risque accru de développer des formes graves de la maladie ainsi qu’aux personnes cohabitant avec ces personnes vulnérables. Le délai de carence habituellement applicable avant le versement des indemnités journalières de sécurité sociale (3 jours) et du complément employeur (7 jours) est supprimé pour ces arrêts, quelle que soit l’ancienneté du salarié. Par ailleurs, le niveau de rémunération des … Pour en savoir plus…

Quand le naturel revient au galop…

Quand le naturel revient au galop, edito de Cyril Chabanier L’invitation à « travailler plus », lancée le week-end dernier par une organisation patronale, a fait couler beaucoup d’encre. Le climat s’est ensuite apaisé quand cette même organisation a précisé que la question de l’augmentation du temps de travail relevait du seul dialogue social. Si l’enjeu consiste à explorer, par la négociation, les moyens de compenser tout ou partie des retards de croissance occasionnés par la crise sanitaire, alors nos délégués syndicaux, entreprise par entreprise, savent ce qu’ils ont à faire. Ils savent notamment apprécier s’il en va de la … Pour en savoir plus…

Covid-19 : les entreprises bénéficiant de l’aide d’Etat ont interdiction de verser des dividendes

Percevoir les aides de l’Etat, ou distribuer des dividendes aux actionnaires ? Les entreprises devront choisir. Face au COVID-19, crise majeure sur le plan sanitaire mais aussi économique, le gouvernement a mis en place plusieurs dispositifs pour soutenir les entreprises en difficultés … Mais en échange, elles n’auront pas le droit de verser des dividendes. Par Fanny Conquy L’idée faisait son chemin depuis plusieurs jours en France mais aussi à l’étranger. Une tribune signée jeudi par dix-huit organisations syndicales, associatives et environnementales, réclamait d’ailleurs sa mise en place par le gouvernement français. Vendredi, le ministre de l’Economie Bruno Le Maire … Pour en savoir plus…