« Opérer de vrais choix de vie, ne plus les subir »

Le 7 mars, une concertation s’est ouverte entre le gouvernement et les partenaires sociaux pour l’élaboration d’un «plan stratégique global en faveur de l’égalité professionnelle». Pascale Coton, viceprésidente de la CFTC, nous dévoile ce qu’on peut en attendre. La Lettre confédérale : Quelle est la teneur du document de travail que vous a remis le Premier ministre ? Pascale Coton : Ce document liste dix actions clés pour en finir avec les inégalités femmes-hommes et cinq autres pour mettre un terme aux violences sexistes et sexuelles. La grande priorité, c’est la réduction des écarts salariaux, pour laquelle il s’agit de … Pour en savoir plus…

Les salariées n’ont pas la santé

Au travail, le « sexe faible » se voit de plus en plus exposé aux risques… et donc de plus en plus accidenté! Si l’on ose aujourd’hui parler des écarts femmes-hommes en termes de revenus et de carrière, rien encore – ou si peu – sur les inégalités en matière de santé. En apparence, ça semble aller mieux en termes d’accidentologie. Entre 2001 et 2015, les accidents de travail ont diminué de plus de 15% et les femmes sont deux fois moins accidentées que les hommes 1 . Sauf que. À regarder les chiffres de plus près, on s’aperçoit que … Pour en savoir plus…

Un employeur peut-il demander à une salariée de travailler pendant son congé maternité ?

Un employeur peut-il demander à une salariée de travailler pendant son congé maternité ? Congé maternité : principe La femme enceinte bénéficie d’un congé de maternité d’au moins 16 semaines : 6 semaines pour le congé prénatal ; 10 semaines pour le congé postnatal (Code du travail, art. L. 1225-17). Cette durée varie suivant la situation de la salariée : nombre d’enfants à charge, naissances multiples. La durée légale du congé de maternité est de : Nombre d’enfants à charge  Durée du congé prénatal Durée du congé postnatal Durée totale du congé 0 6 semaines 10 semaines 16 semaines 1 6 semaines 10 semaines 16 … Pour en savoir plus…

Familles ! A vos poches !

Le Gouvernement vient de décider d’abaisser le plafond du quotient familial. Ce mécanisme fut instauré en 1945, dans le but de diminuer le montant de l’impôt sur le revenu des familles, en tenant compte du nombre d’enfants à charge. Le principe était le suivant : à niveau de vie égal, taux d’imposition égal. Le quotient familial est donc une mesure visant à prendre en compte le niveau de charges de chaque famille afin que ceux qui élèvent des enfants ne soient pas défavorisés par rapport aux autres foyers fiscaux. Né en un temps où l’on pensait qu’encourager la natalité n’était pas … Pour en savoir plus…