L’origine de la notion de stress : le modèle de Hans Selye et le « syndrome général d’adaptation »

Les travaux de Hans Selye, mondialement connus, ont aujourd’hui des retombées importantes notamment dans l’étude du comportement des individus dans leur contexte professionnel.

La notion de stress a été introduite par l’endocrinologue Hans Selye. Né à Vienne en 1907,  Hans Selye fût le fondateur et le directeur de l’Institut de médecine et chirurgie expérimentale de l’Université de Montréal. Il fut un des premiers chercheurs à s’être intéressé au stress dans la première moitié du XXe siècle.

Ses premières recherches ont dévoilé les principales réactions des organismes animaux face aux agressions environnementales de toute nature. Diplômé d’endocrinologie (étude des sécrétions hormonales internes), Hans Selye a montré comment les hormones corticosurrénales sont mises en circulation lors d’agressions violentes de l’organisme.

Premières définitions du « stress »

Le concept de stress et de syndrome général d’adaptation apparait en 1925, alors qu’Hans Selye étudie la médecine à l’Université de Prague. Il définit le stress comme l’ensemble des moyens physiologiques et psychologiques mis en œuvre par une personne pour s’adapter à un événement donné.

Le changement brutal survenant dans les habitudes d’une personne, jusque-là bien équilibrée, est susceptible de déclencher un bouleversement dans sa structure psychique et même somatique.

go clic

Cliquer pour lire
la suite de l’article

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.