L’indemnité de licenciement de Valls ? 11 431 euros selon la CFTC

Manuel Valls le martèle en boucle : il faut «rendre prévisibles les conséquences d’une éventuelle rupture de contrat» pour les employeurs et les salariés. Un diagnostic que ne partage pas Joseph Thouvenel, de la CFTC. Reçu lundi matin à Matignon par le Premier ministre, la ministre du Travail et le ministre de l’Economie, le syndicaliste a trouvé un moyen implacable pour prouver au Premier ministre qu’il se trompait : calculer les indemnités légales que ce dernier encaisserait en cas de «licenciement». Un exemple qui a le mérite de montrer qu’il est possible, pour un employeur, d’anticiper le coût d’un licenciement. Ainsi, pour … Pour en savoir plus…

Des économies injustifiables !

Selon la Direction, le projet de restructuration présenté cette semaine aux membres du Comité d’Etablissement Xerox va générer 6,6 M€ par an d’économie. Des économies qui ne sont que le résultat de 56 licenciements. La CFTC a déjà dénoncé l’habituelle opération présentée comme la réalisation d’économies et qui est uniquement basée sur une soustraction de salarié(e)s alors que par ailleurs, des dépenses sont engagées sans discernement. Un chiffre à mettre en perspective des 100 M€ de dividende versés en fin d’année au Groupe, ce qui représente 15 ans de salaire pour les 56 salariés licenciés. Inacceptable !!!

Joseph Thouvenel: Chronique du 22 mars

Bonjour à toutes et à tous, Je n’ai rien mais vraiment rien contre les chefs d’entreprises, je n’ai aucune attirance pour la lutte des classes, j’explique dans les formations syndicales que je ne sais quel métier exerceront mes enfants et que si l’un d’eux crée son entreprise ou en dirige une, ce n’est pas pour cela qu’il deviendra un adversaire, un ennemi. Chaque profession à sa noblesse, assumer des responsabilités en entreprise comme ailleurs, est d’abord une charge qui génère nombre de devoirs et non un long fleuve tranquille. Cela dit, les patrons ne sont pas toujours, loin de là, … Pour en savoir plus…

Evaporation des subventions CE: décision le 2 juin

Comme vous le savez, l’expert mandaté par le CCE au Tribunal a produit une estimation de 2 millions d’euros correspondant au montant non-versé par la Direction au titre des Oeuvres Sociales.

reconnaissance-de-detteL’audience en appel a eu lieu le 17 mars et le délibéré fixé au 2 juin. La Direction a, en effet, fait appel de la décision donnant raison au CE XEROX  comme suite à la procédure initiée par ce dernier aux côtés de plusieurs organisations syndicales dont la CFTC. La procédure pour récupérer les sommes destinées aux œuvres sociales du CE arrive à son terme.

L’audience en appel a  eu lieu le 17 mars et la décision mise en délibérée au 2 juin.

Un progrès, la Direction reconnaît dès à présent devoir environ 1 M€ sur la période 2006/2011 pour les Œuvres sociales.

La CFTC estime pour sa part, devoir s’en tenir à l’estimation produite par l’expert qui a analysé les comptes.

Une nouvelle fois notre détermination à défendre l’intérêt des salarié(e)s restera intacte.