Qui c’est qui va se prendre un PSE en février, c’est nous!

Nous l’avions annoncé et nous étions dans le vrai: l’objectif du moment est qu’il faut satisfaire les actionnaires Carl Icahn et Darwin Deason. Les RH planchent actuellement sur le PSE qui serait prévu pour février 2019 avec application en juillet et ceci alors que la direction d’XTS déclare à qui veut l’entendre qu’elle n’est au courant de rien à ce jour Certains chefs de services seraient en contact avec des chargés de mission américains (un homme, une femme) qui examinent les postes un par un pour savoir qui est indispensable qui ne l’est pas ou quel poste peut être externalisé. … Pour en savoir plus…

Il y en a des mégalos qui doutent de rien…..!

Nous étions deux salariés de Bourges, les seuls. C’est dire si nous avons été attentifs à tout ce qui a concerné Bourges lors des négociations qui parlaient à l’époque de 30 licenciements et la fermeture de Bourges. La part de Bourges dans les négociations a été réduite à sa plus simple expression tant l’objet des échanges ne concernait que CSO. Les débats ont surtout tourné autour de départs pour pré-retraites et prolongement des acquis (frais, primes, véhicules etc.). La CFTC a développé la notion de « zone sensible » car tant les techniciens que les salariés de Bourges seraient pénalisés dans leurs … Pour en savoir plus…

Ordonnances Macron : les PSE risquent de se transformer en ruptures conventionnelles collectives

Une excellente nouvelle pour la direction de Xerox qui fête déjà l’événement avec leurs amis: L’ordonnance Macron du 22 septembre 2017, bien mal nommée « relative à la prévisibilité et la sécurisation des relations de travail », ouvre la possibilité de rompre d’un commun accord simultanément le contrat de travail de plusieurs salariés dans le cadre d’un accord collectif. Baptisée « rupture conventionnelle collective », ce dispositif permet aux entreprises de se séparer de salariés en s’affranchissant de toute justification économique ou d’autre nature, sans avoir à respecter le reclassement interne, ni le congé de reclassement ou de contrat de … Pour en savoir plus…

Un petit point sur les négociations du PSE en cours :

Bonjour à tous, Un petit point sur les négociations du PSE en cours : 1.) Nous souhaitions une amélioration du congés de reclassement. La proposition d’origine de la direction proposait le préavis non effectué payé à 100 % / + 3 mois à 100 % / + 5 mois à 65 %. Les avancées obtenues : le préavis non effectué payé à 100 % / + 3 mois à 100 % /+ 6 mois à 80 %. Sachant que le congés de reclassement est limité à 12 mois par la loi préavis inclus. Il sera donc difficile de faire mieux. 2.) Tous … Pour en savoir plus…