Communiqué de presse de la Fédération CFTC Métallurgie sur la Loi El Khomri.

Communiqué de presse de la Fédération CFTC Métallurgie sur la Loi El Khomri.

PROJET DE LOI EL KHOMRI :

logo cftcconst« La CFTC n’est à la solde de personne ! »
Pourquoi ?

1. Parce que nous n’allons pas prendre nos ordres à « Montreuil »,
2. Parce que c’est un projet de loi, les salariés doivent savoir que ce n’est pas un accord, qu’il n’y a donc pas de signature des Organisations Syndicales,
3. Que le job de chaque syndicat, dans ce cas, c’est de faire du lobbying auprès des députés, car c’est eux qui voteront cette loi,
4. Que ce projet de loi doit être largement amélioré et qu’il n’est donc pas acceptable en l’état,
5. Pour ce qui est de la grande manifestation, si toutefois il y en avait une, les Métallos CFTC préconisent le samedi ou bien le dimanche car « y’en a marre d’emmerder » les usagers et les salariés à faire des manifs la semaine pour bloquer les aéroports, les gares et les routes, allons plutôt à l’Elysée et à Matignon.

« A bon entendeur, salut ! »

Le Conseil fédéral réuni les 24 & 25 février 2016

Transfert pour exécution

GerardPinetVous prenez un DSC CFDT. Vous le discriminez en ne le traitant pas comme ses collègues. Vous ne l’informez de rien et évitez de lui parler de son sort. Pas d’entretiens annuels. Pas de formations.

Un jour, alors qu’il n’est pas sous l’autorité de l’employeur, il craque et insulte un invité à une réunion CCE. Invité pris en flagrant délit de mensonge.

Mi-février, après un transfert 1224-1 en janvier, on demande au CE de la société receveuse de rendre un avis sur une demande de licenciement pour faute grave. Faute grave se rapportant aux fameux faits datant de novembre alors que le délai maximal pour sanctionner une faute est de deux mois et que la « faute grave » exige un délai très court.

Ma chanson a dit la vérité
Vous allez m’exécuter
Ma chanson a dit la vérité
Vous allez m’exécuter

Guy Béart

 

Xerox se scinde en deux et ouvre l’un des conseils à Icahn

(Reuters) – Le groupe américain Xerox a annoncé vendredi son intention de se scinder en deux sociétés indépendantes pour séparer ses activités historiques de matériel d’impression de celles de services d’externalisation pour les entreprises. Le fabricant d’imprimantes et de photocopieurs prévoit d’accorder trois sièges du conseil d’administration de la nouvelle société de services à l’investisseur activiste Carl Icahn, qui possède 8,13% de son capital. Carl Icahn avait annoncé en novembre son entrée au capital de Xerox avant d’expliquer vouloir demander une représentation au conseil pour l’inciter à étudier différentes options stratégiques. Interrogée sur CNBC, Ursula Burns, directrice générale de Xerox, … Pour en savoir plus…