L’opérateur français Free héberge-t-il la moitié des fichiers pédopornographiques recensés sur Internet ?

L’opérateur français Free héberge-t-il la moitié des fichiers pédopornographiques recensés sur Internet ?

Question posée par BaronNoir999 le 14 juin 2021

Bonjour,

Dans un rapport portant sur «l’accessibilité des images d’abus pédosexuels sur Internet», publié le 9 juin 2021, le Centre canadien de protection de l’enfance (CCPE) indique avoir analysé 5,4 millions d’images d’abus pédosexuels, observées entre 2018 et 2020 parmi plus de 760 fournisseurs de services électroniques. Il constate que «près de la moitié des images détectées (48 %) sont liées à un service d’hébergement de fichiers exploité par Free, un opérateur de télécommunications français coté en Bourse». Alors que le Web regorge d’initiatives d’amateurs luttant contre la pédocriminalité, la légitimité du CCPE sur ce sujet n’est pas à mettre en doute. Créé en 1985, cet organisme de bienfaisance est reconnu par le gouvernement canadien, notamment pour avoir développé en 2002 le site cyberaide.ca, considéré comme la centrale de signalement des cas d’exploitation sexuelle d’enfants sur Internet.

Cliquer pour l’intégralité de l’article :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.