Boris veut “jouer les Nelson” -attention aux yeux-

BRUXELLES (Reuters) – L’Union européenne refuse d’accéder à la demande de la Grande-Bretagne de lui livrer des vaccins anti-COVID d’AstraZeneca fabriqués dans une usine aux Pays-Bas, a déclaré dimanche un responsable européen.

Alors que la Grande-Bretagne vaccine sa population beaucoup plus rapidement que les pays de l’UE, qu’elle a désormais quittée, l’accès aux vaccins est un sujet de tension entre les deux parties qui se soupçonnent mutuellement de bloquer leurs exportations l’une vers l’autre.

Le vaccin AstraZeneca est notamment fabriqué dans une usine basée à Leyde, aux Pays-Bas, par le sous-traitant Halix. Cette usine est désignée comme un fournisseur de vaccins dans les contrats conclus par AstraZeneca aussi bien avec la Grande-Bretagne qu’avec l’Union européenne mais sa production n’a pas encore été validée au niveau de l’UE.

“Les Britanniques insistent sur le fait que l’usine Halix aux Pays-Bas doit leur livrer (le vaccin) qui y est produit. Ça ne marche pas ainsi”, a dit le responsable européen à Reuters.

“Ce qui est produit dans l’usine Halix doit aller à l’UE”, a-t-il ajouté, en assurant que Bruxelles ne violait aucun contrat.

Côté britannique, on déclare en revanche que les contrats doivent être respectés.

“La Commission européenne saura que le reste du monde regarde la Commission, la manière dont elle se conduit sur ce sujet, et si des contrats et des engagements sont rompus, c’est une chose très dommageable pour un ensemble commercial qui s’enorgueillit de l’état de droit”, a dit le ministre britannique de la Défense, Ben Wallace, auparavant sur Sky News, en réponse à une question sur la menace formulée par la présidente de l’exécutif européen, Ursula von der Leyen, de bloquer les exportations de vaccins vers la Grande-Bretagne.

AstraZeneca n’a pas encore sollicité d’autorisation dans l’UE pour la production de l’usine Halix mais le responsable européen et une deuxième source européenne ont dit que le dossier était en cours. Sans ce feu vert, les vaccins fabriqués dans cette usine ne peuvent pas être administrés aux habitants de l’UE.

Un document interne d’AstraZeneca consulté par Reuters montre que le laboratoire s’attend à obtenir cette autorisation européenne le 25 mars.

AstraZeneca a refusé de s’exprimer sur la quantité de doses actuellement stockées à l’usine Halix.

Le responsable européen a dit que la production y avait débuté mais il n’a pas été en mesure d’en estimer le volume.

Deux usines en Grande-Bretagne, exploitées par Oxford Biomedica et Cobra Biologics, sont aussi désignées comme fournisseurs de l’UE dans le contrat signé avec AstraZeneca mais aucune dose de vaccin n’a jusqu’à présent été acheminée de Grande-Bretagne vers l’UE malgré les demandes de Bruxelles.

D’après des responsables, l’usine Cobra n’est pas pleinement opérationnelle.

AstraZeneca a déclaré aux responsables européens que la Grande-Bretagne faisait jouer une clause de son contrat empêchant toute exportation de ses vaccins jusqu’à ce que le marché britannique soit pleinement approvisionné, ont dit des responsables européens.

 (Francesco Guarascio; Version française Bertrand Boucey)

NDLR: Les anciens de Xerox se rappelleront sans doute que les anglais, aidés par leurs “french bootlickers”, ont  toujours supprimé des postes et/ou des services en France au profit de leurs propres nationaux…

“Historic reminder for the day of reckoning!”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

No copy available