J’ai la mémoire qui flanche, je ne me souviens plus très bien…

Extraits d’un article paru le 11 avril 2022 par Laurence Dequay:

« Appeler à voter Macron contre Le Pen ? Le dilemme des syndicats opposés à la retraite à 65 ans

Si Emmanuel Macron l’emporte au second tour, CFDT, CFE-CGC, Force ouvrière l’invitent à ne pas reculer l’âge de la retraite ni réformer les aides sociales sans entendre leurs propositions. À la CGT en revanche, on espère qu’une recomposition rapide de la gauche aidera la centrale à contrer les mesures jugées les plus dures socialement du président sortant.

Faut-il appeler à voter Emmanuel Macron lorsque l’on s’oppose à sa volonté de reculer de 62 à 65 ans l’âge légal de la retraite ? Face au risque de voir Marine Le Pen élue, la CFDT premier syndicat de France, a répondu oui dès le soir du premier tour, « quoi qu’il nous en coûte » confie Mylène Jacquot, secrétaire générale de l’UFFA, l’organisation maison qui représente les fonctionnaires. « Le programme politique de la candidate du Rassemblement national centré sur la discrimination entre les citoyens, le repli sur soi et le rejet de l’autre, y compris en modifiant la constitution, ses accointances internationales avec les autocrates, sa détermination à saper l’Europe sont un danger pour la démocratie » développe dans son communiqué la centrale de Laurent Berger. »

Le programme de Macron était clair, il respecte ses engagements et il a été élu sur ces engagements.

Salarié(e)s, allez défiler, descendez dans la rue maintenant-ou quand le syndicalisme fait de la politique…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

No copy available