Même les pigeons n’ont plus peur des épouvantails

Il y a quelques jours, la CGC a cru bon de publier un tract pour expliquer ce qu’il se passe au Comité d’Entreprise.

Tract CGCElle y explique qu’elle n’est pour rien dans les problèmes qui se posent. Nous prenons acte.

N.D.L.R. La CFTC n’a pas souhaité participé à cette bataille de bac à sable et n’entend pas y participer.

Ce que nous remarquons, c’est que les versions des procès-verbaux des réunions ne correspondent pas tout à fait à la version de la CGC. Il suffit à tout salarié de les relire pour s’en assurer.

Pour preuve, un extrait très instructif:

« Marianne C. propose une résolution : « Le CE décide de confier les actes de gestion des œuvres sociales au Secrétaire : envois des recommandés pour les chèques vacances, paiement des factures des prestataires, gestion des bons de naissance, mariage et retraite ».

Didier R. n’est pas favorable à cette résolution.

Lydie M. lui demande alors pour quelle raison il s’est présenté pour devenir Secrétaire du Comité.

Thierry G. s’étonne que les membres du CE ne prennent pas tous en charge les différentes tâches venant d’être listées.

Marianne C. ne comprend pas que le Secrétaire refuse de gérer ces priorités….. »

On peut cependant lire dans le tract

En période de restructuration de l’entreprise, il est important que vous sachiez qu’actuellement, nous faisons tous ce qui est possible pour mettre en place la distribution des chèques de noël et assurer les demandes de subventions en cours. Nous nous sommes fixé comme objectif de fournir l’ensemble des chèques de Noel avant le 6 décembre 2015 et si possible fin novembre. Nous communiquerons prochainement sur ce point. Cependant il existe un risque que nous ne puissions plus mener nos différentes missions à partir du 6 novembre prochaine

Ainsi plusieurs nouvelles versions viennent maintenant « mettre en péril » les chèques de Noël:

  • la restructuration ……?
    • les salariés peuvent se demander légitimement ce que que la restructuration de l’entreprise en cours (avec un premier mouvement prévu en 2016) a à voir avec les chèques de Noël ?
  • L’action de la CFTC en annulation du premier tour des dernières élections professionnelles (après fraudes de la CGC appuyées par la Direction)

    • Les plaidoiries vont avoir lieu le 6 novembre et on peut compter sur un mois minimum pour connaître le rendu du jugement. Qu’est-ce que le 6 novembre va changer aux chèques de Noël ?

Décidément, la CGC ne sait plus quoi inventer pour justifier la cause de ses problèmes internes. Vu leur retard à la diffusion aux salariés, les procès-verbaux (apanage du secrétaire) semblent eux aussi concernés,

Nous avons d’ailleurs entendu dire que la fonte des glaces dans l’Arctique allait poser des problèmes de hausse du niveau de l’eau…. Les élus CGC qui ont voulu se présenter au bureau, savent-ils nager ? Parce que pour les chèques de Noël…..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

No copy available