web analytics

Coronavirus : le Vatican juge les vaccins anti-Covid « moralement acceptables »

Le Vatican a incité le lundi 21 décembre les catholiques à se faire vacciner contre le Covid-19, expliquant que tous les vaccins développés sont « moralement acceptables« , y compris ceux produits à partir de cellules de fœtus avortés au siècle dernier.

Une note publiée lundi « sur la moralité de l’usage de certains vaccins anti-Covid-19« , qui rappelle des prises de positions de l’Eglise depuis quinze ans, vise à répondre à des demandes spécifiques reçues ces derniers mois.

« Il est moralement acceptable de recevoir des vaccins Covid-19 qui ont utilisé des lignées cellulaires de foetus avortés dans leur processus de recherche et de production« , explique la note approuvée par le pape et publiée lundi par la Congrégation pour la doctrine de la foi (gardienne du dogme).

Une note publiée lundi « sur la moralité de l’usage de certains vaccins anti-Covid-19« , qui rappelle des prises de positions de l’Eglise depuis quinze ans, vise à répondre à des demandes spécifiques reçues ces derniers mois.

« Il est moralement acceptable de recevoir des vaccins Covid-19 qui ont utilisé des lignées cellulaires de foetus avortés dans leur processus de recherche et de production« , explique la note approuvée par le pape et publiée lundi par la Congrégation pour la doctrine de la foi (gardienne du dogme).

Le Vatican stipule aussi que « le recours à ces vaccins ne signifie pas une approbation morale de l’avortement » et demande aux entreprises pharmaceutiques et aux agences gouvernementales de santé de « produire, approuver, distribuer et offrir des vaccins éthiquement acceptables qui ne créent pas de problèmes de conscience« .

Même si la vaccination en règle générale doit rester « volontaire« , l’Eglise souligne qu’il s’agit d’un acte pour « le bien commun » et « la protection des plus faibles et des plus exposés« , une prise de position qui s’oppose clairement aux mouvements anti-vaccins.

La Congrégation pour la doctrine de la foi évoque enfin « l’impératif moral » de l’industrie pharmaceutique, des gouvernements et organisations internationales de rendre les vaccins contre le Covid-19 « accessibles même aux pays les plus pauvres« , reprenant ainsi un appel pressant du pape François.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

No copy available