Quand la direction France n’est pas sur la même longueur d’onde que John Visentin, leur patron …

La direction France a considéré que les salariés qui se sont déplacés pour  travailler pendant  le confinement malgré les risques de contamination augmentés par les incohérences d’organisation qui voyaient deux salariés à mi-temps sur un même poste au lieu d’un seul en alternance chaque jour, « ne faisaient que le travail pour lequel ils étaient payés »  au même titre que les télétravailleurs…

Quel décalage avec John Visentin, grand patron de Xerox, qui dans sa dernière communication mondiale, a tenu à préciser:

« Il est important de se rappeler que nous n’avons jamais complètement cessé les opérations sur site pendant cette crise. Xerox faisant partie des entreprises essentielles, un bon nombre de nos collègues – de la prestation de services à la fabrication, en passant par l’ingénierie – ont continué à se rendre sur leur lieu de travail. Leur apport a été essentiel à notre soutien au personnel de première ligne et aux travailleurs assurant les services essentiels à la population en général. Nous avons une dette de reconnaissance envers tous ces collègues de l’équipe Xerox et leurs familles. »

It is critical to remember we never completely ceased onsite operations during this crisis. As an essential business, many employees — from Service Delivery to Manufacturing to Engineering — have continued going to their places of work. Their work has been key in our response to supporting those on the frontlines and those responding to the needs of the broader population. We all owe these Xerox team members and their families a debt of gratitude

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

No copy available