Les actionnaires soutiennent Jeff Jacobson

Xerox CEO Jeff Jacobson, center, with other employees on the floor of the New York Stock Exchange on Jan. 3, 2017, marking the completion of the company’s separation of Conduent as an independent business.

Xerox nearly doubled the compensation paid to CEO Jeff Jacobson last year, in what could be the company’s final year as an independent entity as it works to complete a sale to Japan-based Fujifilm Holdings over the objections of some investors.

Jacobson received $9.5 million in total compensation last year after being promoted to CEO, a 94 percent boost from his pay in 2016 as a senior Xerox executive, but still below the historic annual pay for his CEO predecessor Ursula Burns, whose compensation peaked in 2014 at $22.2 million as estimated by Xerox. Xerox calculated Jacobson’s compensation at 111 times that of the median Xerox employee who made about $85,000. Quest Diagnostics CEO Stephen Rusckowski chairs the compensation committee of the Xerox board.

In a preliminary proxy posted Tuesday, Xerox urged them to reject four nominees to its board of directors by Carl Icahn, who has spent the past several months campaigning for the company to extricate itself from the proposed sale to Fujifilm, arguing the deal undervalues Xerox.

Xerox has yet to set a date and location for its annual meeting, which it held in Norwalk last year the fourth Tuesday in May, in the Merritt 7 Office Park where it is now based after moving its headquarters from the nearby Towers complex.

Due to a reporting error, an earlier version misstated Jacobson’s first year as CEO, which was 2017.

Alex.Soule@scni.com; 203-842-2545; @casoulman 04-10-2018

Jeff Jacobson, chef de la direction de Xerox, au centre, avec d’autres employés à la Bourse de New York le 3 janvier 2017, marquant la fin de la séparation de Conduent en tant qu’entreprise indépendante.

Xerox a presque doublé la rémunération versée au PDG Jeff Jacobson l’année dernière, au cours de sa dernière année en tant qu’entité indépendante, alors qu’elle travaille à conclure une vente à Fujifilm Holdings au Japon, malgré les objections de certains investisseurs.

Jacobson a reçu une rémunération totale de 9,5 millions de dollars l’an dernier après avoir été promu au poste de PDG, une augmentation de 94% de sa rémunération en 2016 en tant qu’administrateur principal de Xerox, mais toujours en deçà du salaire annuel de son prédécesseur Ursula Burns. 22,2 millions de dollars selon l’estimation de Xerox. Xerox a calculé la rémunération de Jacobson à 111 fois celle de l’employé médian de Xerox qui a fait environ 85 000 $.

Le PDG de Quest Diagnostics, Stephen Rusckowski, préside le comité de rémunération du conseil d’administration de Xerox.

Dans un proxy préliminaire publié mardi, Xerox les a exhortés à rejeter quatre candidats à son conseil d’administration demandés par Carl Icahn, qui a passé les derniers mois à faire campagne pour que l’entreprise se sépare de la vente proposée à Fujifilm, soutenant que l’accord sous-évalue Xerox.

Xerox n’a pas encore fixé de date et de lieu pour sa réunion annuelle, qui s’est tenue à Norwalk l’année dernière le quatrième mardi de mai, au Merritt 7 Office Park où elle est maintenant basée après avoir déménagé son siège du complexe voisin de Towers.

En raison d’une erreur de signalement, une version antérieure a fait une fausse déclaration de la première année de Jacobson en tant que chef de la direction, soit en 2017.

Alex.Soule@scni.com; 203-842-2545; @casoulman 10-04-2018

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
Protection!
Fermer le panneau