La CFTC reçue au Maroc

La CFTC  syndicat partenaire des syndicalistes marocains

« Une visite chaleureuse qui s’est déroulée tambour battant, sans temps mort et riche en rencontres très variées » : ces commentaires de Pierre-Jean Coulon en disent long sur l’ambiance dans laquelle s’est déroulée la réception, les 2, 3 et 4 avril dernier à Rabat et Casablanca par l’Union générale des travailleurs marocains (UGTM), d’une délégation de la CFTC conduite par Jacques Voisin. Répondant à l’invitation de Mohamed Benjelloun-Andaloussi, nouveau secrétaire général de l’UGTM en poste depuis janvier 2006, le président de la CFTC et le secrétaire confédéral chargé de l’International ont participé à des échanges passionnants avec leurs homologues de l’UGTM, puis avec des délégations syndicales géographiques et sectorielles. Figurait également au menu, une rencontre avec des députés de la deuxième chambre marocaine, sans équivalent en France, mais qui serait le résultat d’un savant mélange entre notre Sénat et notre Conseil économique et social puisque y siègent des représentants des provinces marocaines et de la société civile. Jacques Voisin et Pierre-Jean Coulon ont, ensuite, été reçus par l’Union des PME. L’UGTM a, en effet, signé un accord de partenariat avec cette organisation patronale qui regroupe PME, PMI et jeunes dirigeants d’entreprises. Jacques Voisin et Pierre-Jean Coulon ont, ensuite, rendu visite à Mustapha Mansouri, ministre du Travail, qui s’est félicité de l’existence de relations entre les syndicats marocains et étrangers. Il a, également, tenu à témoigner de l’évolution considérable que traverse le Maroc depuis l’avènement de Mohammed VI.

Le président de la CFTC et le secrétaire général de l’UGTM ont, enfin, signé une « déclaration d’intention » visant à la rédaction d’un « protocole de coopération et de partenariat permettant d’améliorer en commun » les principes de bases qui fondent l’identité des deux confédérations: « un syndicalisme libre et indépendant, fondé sur l’Homme, élément essentiel de la production, dont il est à la fois la cause et le but » et « le développement normal de la personnalité humaine, par la juste satisfaction de ses besoins matériels, intellectuels et moraux dans l’ordre individuel, familial et social ». Concrètement, ce protocole, dont la version définitive sera établie par une commission ad hoc, devrait se traduire par l’organisation de séminaires de formation, d’échanges de délégations, d’un « suivi des travailleurs du pays de l’autre partie, avec facilitation de l’intégration, particulièrement dans les structures syndicales », de participation à ou manifestations…

Prochain rendez-vous : Le 1er mai, une délégation de l’UGTM participera à la manifestation de la CFTC et Pierre-Jean Coulon représentera la CFTC au rassemblement de l’UGTM célébrant la fête du travail ; le 13 juin, Mohamed Benjelloun-Andaloussi, après avoir participé à la Conférence internationale du travail à Genève et avant de se rendre à la Confédération syndicale internationale à Bruxelles, assistera au Conseil confédéral de la CFTC.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
Protection!
Fermer le panneau